Récolter ses graines soi-même

Attention, paragraphe réservé aux dingues de jardinage ! Il s’agit en effet, suivant la variété du légume, de récupérer des graines :

  • soit dans les fruits et légumes (pépins)
  • soit sur les plants directement (après les fleurs ou dans les fleurs)

Il est ensuite nécessaire de sécher les graines. Certaines seront déjà sèches dès la récolte (ciboulette) et d’autres non (courgettes). Utilisez de l’essuie-tout et laissez les graines quelques jours au-dessus d’un radiateur par exemple pour bien sécher la graine. Vous pourrez conserver les semences dans un lieu tempéré, bien sec et noir. En cas d’humidité, votre graine risque de pourrir.

L’année suivante, vous pouvez sortir vos graines et commencer à les semer.

Acheter des graines potagères

Vous pouvez évidemment acheter des graines dans votre jardinerie préférée. Attention aux prix, c’est souvent très cher.

Ou alors, vous avez la piste internet. Et dans ce domaine, un petit site modeste a ouvert ses portes il y a peu : Potageons.fr. Sans folklore, simple et avec un tas d’astuces dans les descriptifs des graines. Expédition sous 3 jours, ils font aussi des graines bio.

Troquer ses graines

Voilà sans doute le moyen le plus simple de se procurer des graines. Il existe dans les communes, des bourses aux graines. Vous mettez de côté les graines de vos récoltes en inscrivant bien la variété puis vous vous rendez à la bourse aux graines et échangez vos semences contre d’autres de vos voisins. C’est très efficace et les bourses aux graines fleurissent de plus en plus. Renseignez-vous auprès de votre mairie.